AU COEUR DE L'OCEAN INDIEN (1/2)



Après avoir appareillé hier soir de la baie d'Entrecasteaux, le Marion Dufresne poursuit une longue navigation au cœur de l'océan Indien vers l'île de Tromelin située au nord de la Réunion. Avant d'embarquer, nous ignorions que cette escale avait été incluse dans la rotation à laquelle nous participons. Et aucun des voyageurs ne s'en est plaint. Une île supplémentaire va donc s'ajouter au palmarès…

La vie à bord va suivre son rythme de croisière pendant cinq jours et demi. Quoi que !



Vendredi 14 Avril 2017 - 24ème Jour


Dès le début de matinée, l'appareil photo sort de la léthargie dans laquelle il était plongé depuis l'arrivée à AMS. L'air pur de l'île ne lui a pas réussi… à moins que ce ne soit l'humidité. L'air conditionné du Marion lui convient sans doute mieux, car ce matin il démarre au quart de tour. Youppie ! 

C'est l'heure de pointe à la buanderie du bord. Les lave-linge sont pris d'assaut après les trois jours passés à AMS où les effets personnels ont souffert de la pluie et de la boue. Tout le monde a eu la même idée au même moment. Résultat : toutes les machines tournent sans discontinuer depuis hier soir et cela va durer encore toute la journée. Même chose pour les sèche-linge !

Calme à la salle de biosécurité... avant l'heure de pointe
Alors, en attendant qu'une machine se libère, il est peut-être judicieux d'aller décontaminer veste, pantalon, chaussures, bottes et bâtons… Toutes les tables de la salle de biosécurité sont également occupées. C'est le grand nettoyage à bord !


Cap au nord-ouest en plein océan Indien


L'aileron de passerelle tribord

Fin d'après-midi. Il y a une salle de sport très bien équipée au pont H avec banc de musculation, tapis de course, vélos, etc… qui permettent aux passagers ou à l'équipage de garder la forme. Ces appareils sont souvent utilisés aux mêmes heures par les mêmes personnes.

Ainsi, chaque soir depuis le début du voyage, il y a un cycliste mystérieux, en maillot coloré et en cuissard noir, qui pédale à un rythme effréné et qui transpire en regardant la mer. Je n'ai jamais rencontré cette personne ailleurs que sur son vélo, et pour cause il est lieutenant machine. Comme c'est aujourd'hui le jour officiel de son départ en retraite, ses collègues organisent une petite manifestation en son honneur à laquelle sont conviés tous les passagers.


Une fin d'étape très animée à la salle de sports
Comme pour une arrivée d'étape du Tour de France, tous les supporters revêtus de déguisements se sont précipités bruyamment dans la salle de sport afin d'encourager le champion dans les derniers hectomètres de son parcours cycliste et professionnel. Tout y est : les banderoles, le diable et sa fourche, le directeur d'équipe et son mégaphone, les baufs qui trépignent sur le bord de la route et qui hurlent leurs encouragements, il y a même une accordéoniste qui a un peu forcé sur le maquillage (pour mieux rappeler une autre musicienne habituée des routes du Tour de France il y a quelque temps) ! Après sa victoire, le champion s'est même vu offrir un bouquet en plastique ainsi qu'une otarie en peluche sans oublier la bise reçue par deux des plus jeunes femmes du bord, sous les applaudissements de tous.  Et après l'interview de rigueur, le vainqueur n'a pas pu échapper à un simulacre de prise de sang… Dans la bonne humeur, la croisière s'est bien amusée !



Samedi 15 Avril 2017 - 25ème Jour

Le Marion Dufresne continue sa progression vers le nord-ouest, ce qu'attestent les points régulièrement portés sur la carte que l'on peut consulter à la passerelle.

Avec la température qui augmente régulièrement, l'emploi du temps évolue. Les passages sur la coursive extérieure ou le pont supérieur deviennent plus fréquents ainsi que les longs moments passés à fixer l'horizon. Un tanker, naviguant sans doute entre le cap de Bonne Espérance et le détroit de la Sonde, croise notre route à bonne distance. Il n'en faut pas plus pour s'extraire de sa rêverie...




A 20h00, le Marion franchit le 30ème parallèle sud. Peu d'étoiles visibles ce soir sur le pont supérieur, trop de nuages !

Changement d'heure à minuit, il faut reculer les montres d'une heure pour se recaler sur le fuseau horaire de la Réunion (UTC +4). La nuit sera plus courte.



Dimanche 16 Avril 2017 - 26ème Jour


Cela commence à ressembler à la navigation sous les tropiques ! Les températures grimpent encore, les tenues vestimentaires s'allègent. La mer a pris son plus beau bleu et les premiers poissons volants surfent sur les courtes vaguelettes. En T-shirt et casquette, la méditation face au large sur le pont supérieur s'éternise davantage… Chacun apprécie la douceur du climat.

12h30, passagers et membres d'équipage se réunissent sur la plateforme d'envol de l'hélicoptère pour partager un copieux barbecue composé de poulet, brochettes mais également de pavés des poissons pêchés par l'équipage à AMS, le tout pouvant être accompagné de sauces exotiques. Excellent !  Encore un bon moment de convivialité passé sous le soleil et la chaleur. Les places à l'ombre étaient très recherchées tant le soleil était ardent. 

Barbecue sur le pont d'envol de l'hélico



Les places à l'ombre ont été prises d'assaut
Et, surprise durant le barbecue ! Le Commandant a hissé sa marque, l'étendard normand, à la poupe du Marion. En effet, la région est bien représentée à la passerelle par le Commandant lui-même, le second capitaine et un des lieutenants.   


L'étendard de la Normandie hissé le temps du barbecue à l'arrière du bateau



Le pont supérieur est devenu le lieu de rendez-vous de nombreux passagers. Et ce soir, nous sommes gratifiés de beaux effets de nuages alors que le soleil est prêt à disparaitre derrière l'horizon. Mais au dernier moment, les nuages gagnent la partie. Pas de soleil dans l'eau ce soir.


Effet de ciel

1 commentaire: