AVOIR VOULU, AVOIR PAS PU !

MERCREDI 17 MARS 2016 - DE HAMMERFEST A... DEMI-TOUR
 
Comme prévu la nuit a été quelque peu agitée. Le Lofoten est un merveilleux navire, il navigue bien mais il est très sensible au roulis.

Et il n'y a pas que le bateau qui y soit sensible ! Peu de monde au p'tit dej ce matin et beaucoup de passagers portent les stigmates d'une nuit mouvementée.

Deux heures de retard ce matin sur l'horaire. Après une escale éclair au port d'Hammerfest pour débarquer quelques passagers locaux, le bateau reprend sa route vers le nord à travers de violents grains de neige.

Arrivée à Hammerfest
  


Brève éclaircie entre les grains de neige

La mer est en furie, la peau hérissée d'écailles soulevées par le vent. C'est violent, c'est verdâtre, blanchâtre, entrecoupé de longues trainées glauques. C'est beau !


 
Mer arctique

Arrivé au nord de Kvaloya (Île de Hammerfest), le Lofoten est sans protection
face au vent, aux vagues et à la houle de nord-ouest
 
 
Travers aux vagues le Lofoten fait demi-tour
(Pointe nord-ouest de l'île de Kvaloya - 70°44' N)

Le Lofoten monte et descend, escalade et dévale les fortes vagues. Au bout d'une heure trente, le Capitaine siffle la fin du match : demi-tour et cap vers Alta, un port situé au fond d'un fjord profond et abrité.

Demi-tour, cap au Sud, tout se calme
Nous n'irons pas au Nord, cette fois-ci la Norvège ne s'est pas laissée faire.



Ambiance !
Les ressorts des fixations de tous les fauteuils sont tendus à mort par la gite
 
Après avoir rebroussé chemin, le Lofoten navigue vent arrière dans le fjord de Alta. Tout s'apaise progressivement à bord. Nous croisons le MS Trollfjord, lui aussi à l'écart de sa route. (Ce bateau pourtant bien plus imposant que le nôtre, s'est aussi abrité à Alta avant de reprendre sa route vers le sud. Les conditions météo au large du Finnmark devaient donc être difficiles). 
 
Le MS Trollfjord reprend la route après s'être abrité à Alta

 

Si notre bateau ne subit plus les assauts des vagues, il reste le vent glacial. Sur les ponts extérieurs, c'est intenable. Eh bien, malgré ces conditions difficiles, c'est le premier jour où l'on peut voir quelque chose ! Mais souvent le paysage se dérobe derrière les grains de neige.
 



 
 
13h00, le Lofoten est amarré au petit quai de Alta... jusqu'à samedi matin.
 
Seule, la mer décide !
 
15h30, le Lofoten bien à l'abri au fond du fjord d'Alta.
Le jour baisse déjà !
 

4 commentaires:

  1. Ah oui, que c'est beau cette mer en furie... Même si ça secoue "un peu"... Si même le Trollfjord a dû se mettre à l'abri, c'est que ça devait être sérieux là-haut... Dommage de ce programme écourté, mais comme ça vous voyez des paysages nouveaux. J'espère qu'on vous trouve de l'occupation pendant cette escale, et qu'au moins vous aurez un peu de ciel clair pour des observations nocturnes?

    RépondreSupprimer
  2. Le MS Kong Harald a « zappé » toutes les escales entre Kirkenes et Honningsvåg hier après-midi et cette nuit et les images de sa webcam en fin d'après-midi montrent une mer vraiment dure. Apparemment selon les webcams du Finnmark, le ciel est dégagé plus ou moins avec une belle lumière… profitez en bien ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y aurait eu 10 Beaufort hier matin. C'est la violence des vagues qui a justifié le repli vers Alta, plus que le vent...!!! Départ demain matin vers Hammerfest pour reprendre la route sud. Cdlt. JJM

      Supprimer
  3. Rien que de voir les images de cette mer en furie, je sais que j'aurais fait partie des passagers restés en cabine !!!

    RépondreSupprimer