BUENOS AIRES

Di 04/12/2011 BUENOS AIRES

Après une longue escale à Madrid, nous sommes arrivés à Buenos Aires en début de matinée. Un changement d’hémisphère, treize heures de vol, quatre heures de décalage horaire, un grand soleil et 29°C, cela pourrait vous tuer un touriste. Pas nous !

Après avoir récupéré la totalité de nos bagages, nous avons pu disposer de la chambre d’hôtel dès notre arrivée, nous installer, nous doucher et nous reposer quelques instants.

L’hôtel est tout proche du centre névralgique de la ville, à quelques pas de la Plaza de Mayo, où l’on trouve entre autres, la Casa Rosada, le palais du gouvernement et la Cathédrale. Cette place est surtout le haut-lieu de la contestation  locale, comme en témoignent de nombreuses banderoles déployées en permanence.


Buenos Aires -La Plaza de Mayo – L’obélisque et la Casa Rosada

Buenos Aires – Plaza de Mayo – Lieu de contestation permanente


L’hôtel est également situé en limite du quartier historique de San Telmo. Dans la Calle Defensa, rue juste parallèle à celle de notre hôtel, une brocante s’y déroule tous les dimanches. Cela attire tous les porteños (habitants de Buenos Aires) et les touristes que nous sommes. C’est très fréquenté. En réalité, c’est un mélange de brocante, marché artisanal et vide-grenier. Un joyeux bazar coloré où des boliviens, des babas-cool, des locaux proposent des articles en cuir, des bijoux, des statuettes ou des objets surannés et bien peu d’antiquités intéressantes.

La brocante du quartier San Telmo tous les dimanches.

Les récipients servant à la préparation de la boisson traditionnelle, le mate

Pour rester dans l’ambiance joyeuse et bon enfant, nous avons consommé de gros sandwiches garnis de viande ou de saucisses cuites au barbecue arrosés d’une copieuse cervezza.

De temps à autres quelques musiciens improvisent, alors qu’un couple ou deux amorcent quelques pas de tango sur le pavé.

Le soir, sur une petite place bordée d’arbres alors que les étals de la brocante étaient à peine démontés un orchestre s’est installé rapidement et des dizaines de couples ont envahi une piste sommaire pour danser le tango. Et quelques uns de ces couples n’étaient pas venus là pour rigoler, le tango à Buenos Aires, c’est très sérieux !  Nous avons dîné dans un des petits restaurants bordant cette place ; au menu, viande bien sûr ! Durant le repas un couple est venu faire un show de tango pendant quelques instants. Buenos Aires, tango, tango !

Mais nous n’avons pas trop traîné. Le voyage n’est pas fini, et demain, c’est lever aux aurores !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire